Adoption de la technologie blockchain en matière de RFID
  • Créé le 29 de April de 2021

Qu’impliquerait l’adoption de la technologie blockchain en matière de RFID ?

Selon Statista, il existe actuellement plus de 10 milliards de dispositifs IoT, et l’on prévoit une augmentation exponentielle qui devrait dépasser les 100 milliards vers 2030 d’après les prévisions des analystes de Gartner. Cela représente un très grand volume d’informations à gérer et à protéger.

La gestion de l’information concerne à la fois les fabricants, qui veulent protéger leur marque, leur produit et leur marché, et les consommateurs finaux, de plus en plus exigeants en termes de disponibilité et d’origine des produits.

On commence à percevoir un changement dans les habitudes de consommation de la société ; outre le désir de disposer immédiatement du produit, la société semble prendre conscience des questions sociales et environnementales, une tendance qui se manifeste par l’essor de la mode écologique, de la voiture électrique et du mouvement végétarien. Ce fait entraîne la nécessité d’une meilleure traçabilité des produits, c’est-à-dire obtenir des informations sur l’entreprise qui les fabrique, les méthodes utilisées pour ce faire, les politiques environnementales ou les conditions de travail que leur fabrication implique.

La technologie RFID, expliquée dans notre article Qu’est-ce que la RFID?, a aidé à résoudre de nombreux problèmes de traçabilité dans les chaînes d’approvisionnement au moyen de la capture des données des produits identifiés, mais elle n’a pas atteint l’utilisateur final. L’une des causes en est que les entreprises n’ont aucun moyen de protéger l’authenticité des informations qui parviennent au consommateur, ce qui les rend économiquement peu attrayantes pour les marques.

Une solution pourrait être trouvée dans la technologie blockchain, actuellement mieux connue grâce à l’essor du bitcoin. Son fonctionnement fondé sur les mathématiques et sa composition en blocs pour transmettre les informations ont besoin de la validation des transactions par plusieurs utilisateurs, ce qui apporte la sécurité nécessaire à la protection des transactions de données.

L’alliance des technologies RFID et blockchain peut engendrer une valeur extraordinaire pour les entreprises. La RFID transporte et capture les informations sur les produits et la blockchain protège ces informations.

À titre d’exemple, cette technique pourrait être appliquée à la protection de l’authenticité des vaccins. Nous pourrions empêcher les contrefaçons lors de leur acquisition en lisant une étiquette RFID vérifiée par la blockchain, ce qui nous permettrait de détecter toute anomalie.

Agilité dans la chaîne d’approvisionnement

Lorsque nous identifions nos produits avec la RFID, nous sommes en mesure de savoir où ils se trouvent dans la chaîne d’approvisionnement, mais cette information n’est utile qu’en interne. À mesure que l’utilisation de la RFID se répandra, nous pourrons envisager la possibilité de partager l’utilité de la technologie avec des intermédiaires, qu’ils soient gouvernementaux ou privés.

Grâce à la blockchain, nous serons en mesure de concevoir des contrats intelligents, ce qui nous permettra d’optimiser toutes les étapes de la chaîne d’approvisionnement. Ces contrats permettraient de vérifier l’authenticité du produit, de sorte que, par un simple contrôle des conditions établies, les transactions seraient effectuées sans avoir besoin de l’approbation d’un tiers. Par exemple, grâce à l’enregistrement RFID en tout point du parcours des marchandises et à une validation en temps réel, les paiements aux douanes, les factures ou autres documents pourraient être délivrés automatiquement.

Challenges

L’adoption de ce nouveau modèle technologique représente un autre challenge en termes de transformation numérique des entreprises. Cette transformation ne peut être réalisée qu’avec l’utilisation accrue de l’identification RFID, qui, associée à la sécurité offerte par la blockchain, conduira au partage d’informations pertinentes afin de pouvoir rationaliser les procédures et augmenter la productivité.

Comme cela se produit habituellement, les sociétés les plus agiles et celles qui allouent le plus de ressources à l’innovation conduiront le changement nécessaire pour que l’alliance de la RFID et de la blockchain soit perçue comme un véritable challenge et comprise comme nécessaire à l’accroissement des avantages sociaux et économiques des entreprises.

 

Edu Ventura
Directeur des opérations