Protocole LLRP (Low-Level Reader Protocol) universel
  • Créé le 23 de March de 2020

Protocole LLRP (Low-Level Reader Protocol) Universel

Le protocole LLRP universel est le système de communication normalisé généralement adopté pour assurer la communication entre les lecteurs RFID et les logiciels.

Les entreprises, les commerces, l’industrie et le monde informatique en général sont à la recherche de normes à même de faciliter l’adoption de la RFID.

En avril 2007, EPCglobal a annoncé la ratification de la norme Low-Level Reader Protocol (Protocole de lecteur de bas niveau), une prescription qui définit l’interface entre les lecteurs RFID et leurs contrôleurs. Le protocole aérien relatif à la communication entre l’étiquette RFID et le lecteur RFID étant déjà normalisé (voir l’UHF Gen 2) et son adoption s’étant généralisée, le protocole LLRP est, logiquement, l’étape suivante pour faciliter l’adoption de la RFID.

Dipole reconnaît l’importance de la normalisation et la collaboration avec d’autres sociétés qu’elle considère comme le moyen de promouvoir la RFID et de faire en sorte que son adoption se généralise. C’est pour cette raison que Dipole a décidé, depuis sa création, de développer des logiciels conformes au protocole LLRP.

Le protocole LLRP normalise définitivement l’interface client-lecteur

La gamme des applicatifs qui servent à faire fonctionner et à contrôler les lecteurs RFID est très étendue et va d’un simple logiciel à un middleware sophistiqué, de même que celle de leurs types d’installation, qui va d’un petit serveur de hardware à un logic controller (PLC) programmable. Il est évident que la première fonction de l’interface entre le contrôleur et le lecteur RFID est de permettre la gestion des données de lecture/écriture des étiquettes et d’assurer l’accès aux caractéristiques de configuration du lecteur lui-même.

Le protocole LLRP permet donc aux fabricants de logiciels d’écrire leur code en maintenant les fonctionnalités communes à tous les lecteurs, qui qu’en soit le fabricant, sans avoir à programmer le logiciel propriétaire, la conséquence en étant l’assujettissement à une marque déterminée sur une longue période.

Pour que vous le compreniez, le protocole LLRP fonctionne essentiellement de la façon suivante :

  • Configuration du lecteur en fonction des besoins de l’usager.
  • Envoi des commandes d’opérations au lecteur RFID. Ces commandes sont appelées Reader Operation Specification (ROSpec) et contiennent une liste de commandes séquentielles concernant l’opération de lecture appelées Antenna Inventory Specifications (AISpec).
  • Envoi au lecteur des Access Specifications (AccessSpec), les commandes qui indiquent au lecteur les opérations d’accès aux données de l’étiquette qu’il doit exécuter (pour la lecture ou l’écriture des données).
  • Obtention des rapports d’informations de la part du lecteur RFID.